• Imprimer

Régime de rentes du Québec et régime de pensions du Canada

Cotisations

Les cotisations de l’employeur et de l’employé au RRQ et au RPC pour l’année 2016 sont les suivantes4 :

Cotisations RRQ RPC
  • Montant maximal de gains donnant droit à une pension
  • Exemption de base pour l’année
54 900,00 $

3 500,00 $

54 900,00 $

3 500,00 $

  • Cotisations
  • Employeur
    • Taux
    • Maximum
5,325 %52 737,05 $ 4,95 %2 544,30 $
  • Employé
    • Taux
    • Maximum
5,325 %52 737,05 $ 4,95%2 544,30 $
  • Travailleur autonome
    • Taux
    • Maximum
10,650 %5 474,10 $ 9,90 %5 088,60 $

4 Pour plus d’information au sujet du RRQ, consultez le site Internet de la Régie des rentes du Québec :
www.rrq.gouv.qc.ca ou celui de RHDCC concernant le RPC  :http://www.edsc.gc.ca/fr/rpc/index.page?.
5 Le taux passera à 5,4 % en 2017 (taux double pour les travailleurs autonomes). Un mécanisme d’ajustement automatique sera instauré à compter de 2018.

Rentes

Les rentes du RRQ et du RPC dont peuvent bénéficier les contribuables canadiens en 2015 sont les suivantes6 :

Rentes RRQ
$
RPC
$
Prestations de retraite
  •  Rente mensuelle maximale, si elle débute à l’âge de:
    • 60 ans
    • 65 ans
    • 70 ans
 

699,20

1 092,50

1 551,35

 

699,20

1 092,50

1 551,35

Prestations de décès
  • Montant unique
  • Rente mensuelle maximale de conjoint survivant :
    • Moins de 45 ans, sans enfant à charge
    • Moins de 45 ans, avec enfant à charge
    • Moins de 45 ans, invalide, avec ou sans enfant
    • 45 à 64 ans
    • 65 ans et plus
2 500,00

 

 

530,42

847,39

881,09

881,09

655,50

2 500,00

 

 

593,62

593,62

655,50

  • Rente mensuelle d’orphelin7
 237,69 237,69
Prestations d’invalidité grave et prolongée
  • Rente mensuelle maximale
  • Rente mensuelle d’enfant du cotisant invalide10
1 290,78

75,46

1 290,81

237,69

Ajustements aux rentes de retraite du RRQ et du RPC

Lorsque le versement de la rente de retraite débute avant l’âge de 65 ans, le montant de la rente est diminué de 0,6 %pour chaque mois compris entre le début du paiement de la rente et le 65e anniversaire.  Ainsi, aux fins des deux régimes, un rentier ayant droit à la rente maximale verra sa rente réduite de 36 % s’il décide de la retirer à l’âge de 60 ans9.

De même, aux fins des deux régimes, la rente qui commence à être versée après l’âge de 65 ans est majorée de 0,7 % pour chaque mois écoulé depuis le 65e anniversaire, jusqu’à concurrence d’une majoration maximale de 42 % pour une période de report de cinq ans.

Ces ajustements déterminent le montant de la rente qui sera versée pour toute la durée de la retraite. Ils ont donc un impact sur la décision du moment où réclamer la rente puisqu’en la demandant à 65 ans plutôt qu’à 60 ans, on évite la réduction mais on perd aussi cette entrée de revenus durant cinq ans. Par ailleurs, le fait de retarder la rente jusqu’à 70 ans permet d’en bonifier le montant.

Outre les facteurs économiques servant à simuler les revenus espérés, la décision d’opter pour une rente anticipée, normale ou tardive doit tenir compte de facteurs personnels tels que votre état de santé, votre statut conjugal, l’âge de votre conjoint et vos revenus d’autres sources. Il est conseillé de bien se renseigner avant de conclure.

Supplément à la rente de retraite du RRQ et prestation après-retraite du RPC

La RRQ et le RPC permettent aux travailleurs qui touchent déjà une rente de continuer à cotiser pour obtenir un supplément à leur rente : le supplément à la rente de retraite du RRQ et la prestation après-retraite du RPC. Chaque année de travail peut ainsi procurer au rentier-cotisant une prestation supplémentaire, payable à vie. Tout comme la rente de base, le montant de ce supplément est indexé annuellement en fonction du coût de la vie.

Il n’est pas nécessaire de s’inscrire pour toucher une telle prestation; elle est versée automatiquement dans l’année suivant les cotisations. À cette fin, un rentier qui travaille au Québec doit cotiser au RRQ lorsque ses revenus de travail dépassent l’exemption générale de 3 500 $. Les rentiers âgés de 60 à 65 ans qui travaillent à l’extérieur du Québec sont quant à eux tenus de cotiser au RPC pour financer la prestation après-retraite, alors que ceux âgés de 65 ans ou plus, mais de moins de 70 ans ont le choix d’y cotiser ou non. Les cotisations des travailleurs et des employeurs se font selon les mêmes taux que ceux applicables au régime régulier.

Continuer à travailler après voir commencé à toucher une pension de retraite en vertu du RRQ ou du RPC peut vous permettre d’augmenter le montant de votre rente pour les années subséquentes


6 Certains maximums s’appliquent aux rentes de retraites combinées à une rente d’invalidité ou de conjoint survivant.
7 La rente d’orphelin et la rente mensuelle d’enfant du cotisant invalide du RRQ sont payables jusqu’à l’âge de 18 ans. Le RPC paie de telles rentes à un enfant de moins de 18 ans, ou de moins de 25 ans s’il est aux études à temps plein.
8 Aux fins du RRQ, le facteur de réduction varie en fonction du montant de la rente de retraite; il est de 0,5 % si la rente est très faible et il s’élève à 0,6 % lorsque le rentier a droit à la rente maximale.
9 Soit 0,6 % X 60 mois.